lundi 24 décembre 2012

La loi familiale du 24 décembre

           Cliquetis des couverts et famille en ébullition. Ce soir pour commencer il y aura l'oncle Marc, la tante Claude et les couples de cousins Fred et Anne et Stéphane et Claire. Après il y aura les enfants des cousins, Louis, Thomas, Océane et Prune. Et il y aura moi, coincé entre Maman et Papa. On attendra Marion qui arrivera en retard comme à son habitude avec sa petite Lucie qu'elle a eu avec Pierre que j'ai rencontré seulement à deux reprises. Papa parlera de ses rhumatismes et Maman va dire que bien entendu la dinde farcie ne plaît à personne alors qu'elle sera parfaite. On critiquera le sapin de Noël qu'il a fallu rentrer à 4 et les gamins feront un bruit d'enfer en attendant leurs cadeaux. J'ai la chance d'avoir un réveillon énorme avec beaucoup de convives à tables et je le prends plutôt bien même si il y a des aspects assez rébarbatifs. La famille parle toujours de la même chose, les problèmes sont toujours les mêmes d'années en années. Les seules personnes qui osent changer ce sont les enfants. 
Parce que le 24 décembre, c'est tout ça en même temps. C'est les effusions de joie quand on se retrouve. Parce que dans l'année, on ne prend jamais vraiment le temps de se voir, de s'avoir. Bien sûr que moi ça me ferait plaisir de connaître Pierre. Marion est toujours prise avec son boulot et sa petite Lucie , elle doit avoir un oncle bordel. Je ne sais pas si je fais un bon oncle. On me dit toujours que je suis bien gentil. " Matthieu ? Ha il est bien gentil. Tu crois pas qu'il aurait pris du bide à cause des fêtes ? Oui ça doit être le post foie gras et trop de dinde de Noël... " J'imagine déjà les réactions au bureau. Même lorsque je demande à Mélissa pourquoi je suis toujours célibataire, elle me répond pareil que ma famille. 

"Mais mon pauvre Matt, tu es trop gentil pour être en couple.
- Parce qu'il faut être méchant maintenant pour l'être ?
- Il faut un minimum de répondant, tu n'en as presque aucun. Tu es doux comme un agneau.
- On me reproche ma gentillesse maintenant ? 
- Je n'ai pas dis ça Matt. Elle était stupide de toute façon ta question. "

Mélissa est une collègue de bureau. Elle est belle à tomber et je suis amoureux d'elle depuis qu'elle a traversé le pas du bureau en tant que stagiaire. Maintenant elle est en CDI et je n'arrive à rien d'autre. Je suis dans l'improbable " friendzone ". Trop proche pour juste pote et trop confident pour petit ami. Elle m'a tout de même embrassé une fois mais je crois que c'était plus pour me rassurer que pour me consoler. Elle avait mis ses cheveux derrière ses oreilles et m'avait regardé tendrement. Le baiser n'avait pas duré longtemps mais j'en garde un souvenir puissant. C'était en juin, je l'avais raccompagné chez elle et au moment où je la laissais sur le pas de sa porte elle m'avait embrassé. Je l'avais regardé et elle avait senti que j'étais heureux. Je n'avais rien pu dire. Elle m'avait alors dévisagé et comme pour s'excuser, elle m'avait pris la main en me disant simplement " Faut rentrer Matt maintenant. C'est une connerie ce baiser, tu le sais autant que moi. "
Et moi j'avais eu envie de lui dire que non c'en était pas une. Que j'étais dingue d'elle depuis six mois, que j'attendais qu'elle vienne me voir au bureau, et que je passais toujours pour le mec sympa et que j'étais juste désespéré à attendre un signe d'elle. Et elle m'avait jeté cette phrase en pleine gueule. Comme quoi c'était une connerie et que bien sûr j'en étais conscient aussi. Elles sont perfides les filles. Surtout Mélissa. On en avait pas reparlé de ce baiser, elle avait sans doute préféré ne pas y faire allusion, de peur de me froisser.

Alors moi, le type trop gentil je ne vais pas penser à elle ce jour de décembre. Je vais me mettre à table, entre Papa et Maman, il y aura les cousins , les petits cousins, les enfants d'enfants et ce sera ça la loi familiale. Le 24 décembre, on est en famille, on oublie tout ce qu'on s'est dit, tout le mal qu'on s'est peut-être fait entre nous et on s'aime. Alors Joyeux Noël à tous et aimez-vous très fort. Profitez de votre famille comme moi. Soyez entourés de gens que vous aimez. L'amour est le plus précieux des cadeaux.



Joyeux Noël à tout ceux qui prennent le temps de me lire et un bisou à ceux qui prennent le temps de me commenter et de me noter dans les réactions ! :)

1 commentaire:

  1. Encore de joyeuses fêtes, j'espère que tu recevras de beaux cadeaux.
    Bisous bisous,
    Lou

    RépondreSupprimer

Merci de prendre le temps de me lâcher une petite bafouille, ça me fait très plaisir ! :) N'hésite pas à revenir !

Recherche...

Chargement...